Parade du Graoully, Metz, 16 mai 2010

À l’occasion de son inauguration, le Centre Pompidou-Metz a commandé à Massinon un Graoully mobile. L’artiste a conçu cette œuvre avant tout comme un événement festif et participatif. Chacun peut apporter sa contribution et des petits multiples sont largement distribués. Quant au Graoully, comme les autres dessins de Massinon devenus sculptures, il oscille entre deux dimensions

Le Graoully est un dragon très connu dans l’Est de la France. Son nom vient de l’allemand « gräulich », monstrueux. Plutôt méchant, il aurait saccagé Metz avant d’en être chassé par Saint-Clément, premier évêque de la ville au IIIe siècle. Le Graoully du XXIe siècle imaginé par Massinon est noir et blanc et mesure 28 mètres de long. Il a séjourné quelques temps en Asie. La tâche rouge au milieu de son front nous dit qu’il reste très fâché.
Le Graoully a paradé dans les rues de Metz, en fanfare, porté par 17 personnes, le dimanche 16 mai 2010, de la place d’Armes jusqu’au parvis du Centre Pompidou-Metz. T-shirts, autocollants et badges à l’effigie du monstre ont été distribués, ainsi que des crécelles et des langues de belle-mère, pour « faire du bruit ». La parade était suivie d’un pique-nique géant. Bref, les messins ont vaincu le monstre.
Le Graoully se repose à la Mairie de Metz mais pourrait de nouveau parader prochainement. Nous vous tiendrons bien sûr informés.

L’album Graoully
L’album Sculptures

 

 

Comments are closed.

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.