Salle des pendus, Centre Pompidou-Metz, 2010

En 2010, Jean-Christophe Massinon inaugure le Foyer du nouveau Centre Pompidou-Metz avec la Salle des Pendus, avec un papier peint sur mesure qui reproduit un motif de crochets suspendus à des chaines, évocation des vestiaires des mineurs.

Extrait du catalogue inaugural du Centre Pompidou-Metz :

 

Point d’amertume dans cette révérence à un passé désormais pacifié. Jouant des profondeurs de champs et des hauteurs de plafond, son travail investit la quasi totalité de l’espace et remanie dans ce nouveau lieu de culture ce symbole d’une histoire particulière. Chaînes, crochets et paniers des vestiaires historiques des mines sont utilisé ici comme motif sérial, monumentalisé jusqu’à l’abstraction.

Cycle de commandes Papiers peints d’artistes
Espace d’attente et de circulation entre le Studio et l’Auditorium du Centre Pompidou-Metz, le Foyer fera l’objet de commandes régulières. Le lieu, très fréquenté en raison de son emplacement spatial, sera entièrement dédié à une pratique et tradition vieille de 600 ans qui connaît un grand regain d’intérêt dans le milieu de la création contemporaine : le papier peint. Des artistes tels Claude Closky, Mai-Thu Perret, Pierre Bismuth ou encore Olivier Mosset s’y sont dernièrement essayés.

L’album de la Salle des Pendus
Le site du Centre Pompidou-Metz

 

Comments are closed.

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.